31
Déc
2021
0

Des échanges dans les lycées sur le journalisme d’investigation et la liberté de la presse

Il m’arrive régulièrement d’être convié dans des établissements scolaires pour parler de mon métier et du contexte dans lequel on peut l’exercer en France, plutôt privilégié comparé à celui qui prévaut dans des pays totalitaires. Oui, nous avons de la chance, malgré les limites légales et les entailles récurrentes, de pouvoir nous exprimer en France, dans un contexte de liberté de la presse et de liberté d’expression, qui constituent l’un des fondements essentiels de nos démocraties.

Ces dernières semaines, j’ai pu ainsi échanger sur mon expérience et mon parcours de journaliste d’investigation dans 2 lycées avec des élèves. Et ce fut riche et passionnant à chaque fois, avec des questions préparées et pertinentes sur les limites de notre métier, les méthodes d’enquête utilisées, la censure ou l’autocensure éventuelle. Il a aussi été question de la démocratie et la justice, puisque j’ai abordé longuement le sujet du terrorisme, via le déroulement du procès des attentats du 13 novembre 2015 que je suis et à propose duquel je prépare un nouveau film documentaire pour France TV, après ceux réalisés ces derniers mois (film unitaire pour France 5 et série doc pour LCP) sur l’enquête et les préparatifs de ce procès historique.

Merci aux professeurs et aux élèves d’une classe de première au lycée Bellevue d’Alès (Gard), qui m’a convié à échanger avec eux, via l’association locale Prima Vera dont je m’occupe un peu. Et merci aux professeurs et aux élèves de première du lycée Richelieu de Reuil-Malmaison (Hauts de Seine), qui m’ont invité à leur parler de terrorisme, suite à ma participation au Live Magazine en octobre à Paris. Ces derniers vont écrire un texte suite à nos échanges, dans le cadre de la Live Mag Academy. Je leur souhaite bonne chance!

You may also like

J-7 pour la diffusion de « 13 novembre, l’audience est levée » sur France 5
« Y-a-pas-de-failles »: le mantra de Beauvau après les attentats
Attentat d’Arras: le frère aîné du suspect avait eu des problèmes au lycée Gambetta
« Le côté obscur de la force » sort en librairie

Leave a Reply