29
Oct
2021
0

Une histoire de terrorisme pour le “Live Magazine” à Paris et Bruxelles

Expérience inédite, stressante et passionnante: j’ai participé sur scène, les 4 et 5 octobre à Paris, et le 26 octobre à Bruxelles, aux représentations du journal vivant “Live Magazine”. Sollicité par les organisatrices de ces spectacles d’info live – Florence Martin-Kessler, India Bouquerel, Ariane Papeians, et leur équipe – je me suis lancé dans la préparation de mon “récit”: l’histoire d’un terroriste – Sid Ahmed Ghlam, arrêté en avril 2015, et de ses incroyables notes manuscrites rédigées avant qu’il ne passe à l’acte. Pas facile de s’imaginer sur une scène de théâtre, avec plus de 1000 personnes dans la salle qui vous scrutent, et de raconter cette histoire, en 8 minutes chrono, avec des illustrations, du rythme, le style oral et vivant que nécessite ce spectacle.

Car le Live Magazine est un concept unique et original: un journal éphémère présenté par une douzaine de journalistes, auteurs, photographes, réalisateurs, artistes, qui racontent chacun une histoire inédite, qu’il s’agisse d’un reportage, d’une révélation, des coulisses d’une enquête, d’une histoire laissée de côté jusqu’à présent. Les récits sur tous les thèmes – international, politique, portraits, culture, sport, etc – sont ponctués d’intermèdes musicaux et clos par une session artistique (musique, danse, chant, etc).

Le Live Magazine, c’est une expérience immersive, tant pour ceux qui montent sur scène que pour ceux qui viennent la regarder. Et c’est l’occasion de croiser les regards, de s’émouvoir, du rire aux larmes, de découvrir des personnages, des anecdote ou des sujets graves, de partager des infos et un moment convivial.

 

J’y avais déjà assisté dans le public, avec plaisir. Mais là, j’ai du monter sur scène, affronter mon trac, et m’exprimer, pour détailler l’histoire de ce terroriste, et de ses documents, aussi glaçants qu’étonnants, qui annonçaient les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Ce récit “live” s’est finalement passé sans encombres, mais avec beaucoup d’enthousiasme, à Paris comme à Bruxelles, au milieu d’autres auteurs passionnants. Merci Live Magazine et longue vie à cette belle idée, qui nous a poussés à sortir de notre zone de confort et qui se décline sous de multiples formes.

 

 

Quelques photos des soirées, notamment celles de Véronique Besnard à Paris et Jessica Hilltout à Bruxelles.  Et ci-dessous, le dessin d’Elsie Herberstein sur mon récit.

 

 

 

You may also like

Rencontre-débat avec Coco, la dessinatrice de Charlie-Hebdo et Libération
“13 novembre: l’audience est ouverte”, film sur France 5 le 5/9/21
Attentat à la Préfecture de police: des “graves dysfonctionnements”
Génération Beltrame

Leave a Reply