26
Dec
2016
1

“Les tueurs de la République” font toujours parler d’eux!

Mon livre “Les tueurs de la République”, paru début 2015 chez Fayard, continue de poursuivre sa vie éditoriale. Près de 80 000 exemplaires ont été vendus, dont plus de 25 000 dans l’édition de poche parue au printemps 2016 avec sa couverture sombre, qui est toujours dans les meilleures ventes d’Amazon sur les services secrets.

Et les “tueurs” sont toujours dans l’actualité, avec les confirmations de François Hollande sur les assassinats ciblés – opérations Homo- dont je parlais en détail dans mon livre, révélées par mes confrères Gérard Davet et Fabrice Lhomme dans “Un président ne devrait pas dire ça” paru fin octobre. Ou l’article de Libération du 26 décembre, qui s’interroge sur les frappes ciblées contre des djihadistes français en Syrie, dans lequel mon livre est également cité.

Le sujet fait toujours polémique puisque certains députés de l’opposition ont réclamé, en vain, la destitution du président. On s’interroge toujours sur les raisons qui ont poussé le président à parler de ces assassinats, qui relèvent du secret d’Etat, à moins qu’il ne s’agisse que d’un secret de polichinelle. Sans doute pour se donner une image de chef de guerre “implacable”, comme je l’expliquait dans une interview au quotidien belge L’Echo parue le 30 novembre (lire l’interview ici)

Mais les dernières frappes ciblées, qui visaient l’insubmersible algérien Mokhtar Belmokhtar, ont sans doute raté leur cible mi-novembre… En revanche, d’autres frappes américaines ciblées, annoncées par le Pentagone, ont bien visé en décembre des djihadistes français de l’Etat islamique…

img_3674

 

You may also like

“Histoire secrète de l’antiterrorisme”: diffusion le 13 novembre sur France 2
La guerre secrète des services français pour neutraliser les djihadistes de l’État islamique
Rise and kill first: une histoire des assassinats ciblés israéliens
La liste de Mossoul, ou comment supprimer les djihadistes français

Leave a Reply