26
Aug
2017
0

Virginia Hall, la vraie vie d’une grande espionne, de Lyon au Chambon-sur-Lignon

Le 3 août, grâce à l’invitation de Marie Chenevier, présidente de l’association des amis du Centre d’histoire de la résistance et de la déportation (CHRD) de Lyon, j’ai été convié au Chambon-sur-Lignon, le pays des “Justes” qui a sauvé des milliers d’enfants juifs durant la guerre, en Haute-Loire, pour faire une conférence sur Virginia Hall, l’espionne américaine dont j’ai publié la biographie en 2007, qui a aidé les résistants à libérer le département de Haute-Loire durant l’été 1944.

v-hall-cover-1

Arrivée sur place presque par hasard en juin 1944, l’espionne de l’OSS (ancêtre de la CIA) avait pris contact avec les maquisards de ce haut plateau pour leur proposer son appui financier et ses contacts radio avec Londres. Grace à Virginia Hall, surnommée “la Madone”, plus d’une vingtaine de parachutages d’armes et d’équipements eurent lieu en juillet et août 1944 qui armèrent les FFI et permirent la libération du département fin août. Ci -dessous Virginia Hall avec quelques-uns des (très jeunes) maquisards du Chambon-sur-Lignon.

Corps franc diane

 

Cette conférence au Chambon-sur-Lignon fut très émouvante puisque une partie du public venu m’écouter était constitué de familles d’anciens résistants, dont la veuve de Gabriel Eyraud, grande figure locale décédée récemment, que j’avais pu rencontrer de son vivant, avec plusieurs autres de ses camarades, pour mon enquête sur Virginia Hall en 2006/2007. J’ai rencontré également d’autres personnes qui ont connu Virginia Hall, ce qui a ravivé leurs souvenirs et ma passion pour cette histoire.

IMG_7660

J’ai pu surtout raconter l’ensemble de la vie de cette américaine rebelle et handicapée (amputée d’une jambe), amoureuse de la France, au parcours incroyable, engagée dans les services britanniques dès février 1941, envoyée en France pour des missions dangereuses en 1941/1942 à Lyon et revenue en 1944 pour aider à la libération du pays. Une héroïne qui a trop longtemps été oubliée et que je continue d’essayer de faire revivre, comme un exemple de courage et de caractère, à travers conférences, articles et autres projets.

A découvrir ou redécouvrir ici dans ce résumé de mon livre.

 

Leave a Reply