20
May
2018
0

14 mai 2018: sombre anniversaire pour Netanhayou

La date anniversaire du 14 mai, jour de la création de l’Etat d’Israël en 1948, devait consacrer la solidité d’Israël et son rayonnement. Mais, au moment où la fille et le gendre du président Trump inauguraient en fanfare l’ambassade américaine transplantée de Tel Aviv à Jérusalem, Benjamin Netanhayou a vu en partie son image de vainqueur politique ternie pat des incidents meurtriers à Gaza, où l’armée israélienne a répliqué aux manifestants palestiniens tentant, une nouvelle fois, de forcer la barrière de sécurité, tuant plus de 60 personnes et en blessant par balles des centaines.  Le Hamas, qui tient la bande de Gaza et a soutenu ces manifestations, a remis la question palestinienne au centre de l’actualité. Mais pour combien de temps.

La France, comme d’autres pays, a condamné “l’usage disproportionné” de la force par l’armée israélienne. Mais le gouvernement de Benjamin Netanyahou considère qu’il défend ses frontières. Et, d’une certaine façon, l’appui de Trump à ses positions (sur Jérusalem, sur la dénonciation de l’accord iranien, sur le Hamas) n’a cessé de le conforter. L’urgence, pour lui, est plutôt de solidifier l’alliance stratégique Etats-Unis-Israël-Arabie face à un Iran considéré comme beaucoup plus dangereux que les Palestiniens. De ce point de vue, les incidents de Gaza perturbent ce plan. Malgré la réprobation internationale, Netanyahou n’est pas du genre à se laisser dévier de sa route…

 

 

 

 

You may also like

Macron-Netanyahou: tensions au sommet
Quand Israël cachait son programme nucléaire militaire…
“Histoires secrètes France-Israël se lit comme un roman d’aventures” RTL
“Histoires secrètes France-Israël”: “les relations franco-israéliennes comme vous ne les avez jamais vues”…

Leave a Reply