7
Feb
2018
0

Corse, ce que veulent les nationalistes

Les alliés nationalistes corses Jean-Guy Talamoni (indépendantiste, ci-dessous, en premier) et Gilles Simeoni (autonomiste, ci-dessous) ont remporté le 10 décembre 2017 l’élection territoriale,  avant l’officialisation de la fusion de la région et des deux départements le 1er janvier 2018.

Bernard Sidler© -8106407Bernard Sidler© -8106688

Cette victoire était attendue après la gestion prudente des élus nationalistes qui avaient déjà emporté une majorité relative aux élections régionales de la Collectivité territoriale de Corse de décembre 2015.

Pour eux, l’heure des changements et de l’application de leur programme est arrivée. Mais la négociation avec l’Etat s’avère déjà délicate. Avec le gouvernement Valls, c’était tendu, avec Macron et Philippe, ce ne sera pas facile, comme l’a démontré le discours de fermeté du président venu en Corse le 7 février.

Pour mieux comprendre les enjeux de ce bras de fer, on peut relire l’enquête que j’avais faire en Corse en mai-juin 2016, et qui n’a pas perdu son actualité, au moins sur les sujets de fond, titrée

“Ce que veulent les nationalistes corses”.

A relire ici!!

FIG MAG CORSE

Bernard Sidler© -8105184

Leave a Reply