Nos Présidents et les Américains

Documentaires écrits par Vincent Nouzille et Patrick Rotman
Réalisés par Patrick Rotman
Produits par Média inSync et Tempora – Diffusés sur France 5 – octobre 2016

Mitterrand l’Américain

François Mitterrand, le leader de la gauche française, l’homme qui signe avec les communistes un programme commun en 1972, le président qui prend des ministres communistes dans son gouvernement est, en même temps le dirigeant occidental qui n’a cessé de soutenir les Etats-Unis pendant ses deux mandats sur tous les grands dossiers et conflits internationaux. Mitterrand a été le meilleur allié de Washington, l’ami américain. C’est ce paradoxe que veut raconter ce film qui dévoile les liaisons secrètes, les conversations inédites entre le président Français et ses homologues
américains.

En ce sens, le documentaire explore les grands moments de cette période (guerre froide, chute du communisme, guerre du Golfe) par le biais de la relation personnelle, intime entre présidents français et américains. La récente déclassification de documents inédits permet de découvrir notamment les dialogues étonnants échangés par François Mitterrand et Ronald Reagan, que tout oppose en apparence. Mitterrand, l’ami américain est aussi une histoire d’amitié entre les grands qui font l’histoire, et plus particulièrement entre Mitterrand et George Bush. Cette relation se révélera déterminante lors de la guerre du Golfe.

A travers ces relations secrètes entre François Mitterrand et les présidents américains, le film dévoile des aspects méconnus du président Français, sur les origines de son atlantisme, sur son évolution, sur sa politique étrangère et sur les coulisses du pouvoir. Cette plongée historique nous permet enfin de mieux comprendre l’héritage de Mitterrand en matière de politique étrangère et les ressorts des relations transatlantiques actuelles.

Chirac l’Anti-Américain

10 mars 2003, 20h. En direct sur TF1 et France 2, le président Jacques Chirac annonce que la France ne s’engagera pas aux côtés des Etats-Unis dans la guerre en Irak et menace d’utiliser son droit de véto aux Nations Unies. Cette déclaration, qui intervient moins d’un mois après le discours très remarqué de Dominique de Villepin à l’ONU, provoque une crise profonde dans les relations franco-américaines. Chirac y gagne l’image d’un Cassandre qui a raison sur le fond et d’un grand opposant à l’unilatéralisme guerrier des Etats-Unis, tant au plan intérieur que sur la scène internationale. C’est l’un des moments les plus marquants de ses deux mandats à l’Elysée.

Chirac l’Anti-Américain raconte les coulisses de cet épisode de tension extrême entre Chirac et Bush, avec des témoignages inédits et le verbatim des conversations confidentielles entre les deux présidents. Nous apprenons des aspects méconnus de cette crise, car la réalité est plus complexe qu’il n’y paraît. Jacques Chirac qui a quitté le pouvoir avec l’image d’un Anti-américain, s’est opposé à l’administration Bush, mais n’a jamais voulu vraiment rompre les ponts avec les Etats-Unis, puissance incontournable. Au contraire, il a pris soin de ménager ses interlocuteurs.

A l’exception de ce bras de fer sur l’Irak, les opinions, la trajectoire et la politique suivie par Chirac démontrent qu’il a souvent été en phase avec les Etats-Unis, et particulièrement durant les années 1995-2000 quand son ami Bill Clinton était à la Maison-Blanche. Grâce à des documents et des témoins clés, nous racontons les secrets de cette américanophilie de Jacques Chirac qui s’est transformée peu à peu en antiaméricanisme…